2030 Group Canada

Blockchain au Canada : Entretien avec Martin Prescott

Cet article a été publié en anglais et a été traduit en français.

Martin Prescott a récemment rejoint le groupe 2030 pour diriger le développement des entreprises en Amérique du Nord. Basé en Colombie-Britannique, au Canada, il est spécialisé dans les chaînes de magasins depuis 2016 et pense que le Canada a l’opportunité d’être à la pointe de l’innovation en matière de chaînes de magasins. Louisa Bartoszek lui a demandé de s’expliquer.

Dans quelle mesure la notion de “blockchain” est-elle bien comprise au Canada aujourd’hui ?

Les conversations sur les chaînes de magasins au Canada sont de plus en plus fréquentes et de plus en plus de personnes en comprennent le potentiel. Mais pour l’instant, elles ont tendance à se dérouler en silos et au sein de groupes de personnes qui font déjà partie de la communauté des chaînes de montagnes. Un nombre croissant d’entreprises ont publiquement laissé entendre qu’elles avaient l’intention d’expérimenter la technologie des chaînes de montagnes, mais très peu semble avoir porté ses fruits.

Pourquoi les entreprises semblent-elles lentes à adopter la chaîne de blocage?

Je pense qu’il y a de nombreuses raisons possibles, la principale étant qu’il y a encore de la confusion sur ce qu’est réellement la chaîne en bloc. Le Canada est comme d’autres pays dans la mesure où ceux qui ne font pas partie de la communauté ont tendance à confondre la chaîne de blocage, qui est une technologie, avec les cryptocurrences, comme Bitcoin, qui est un produit.

Blockchain n’est pas Bitcoin. Ce n’est pas de la cryptographie. C’est une technologie.

Et avec tous les problèmes de réputation qui vont de pair avec la cryptographie, il y a une tendance à se méfier de la technologie sous-jacente. En conséquence, beaucoup ont une perception négative de ce qu’elle peut réellement faire pour transformer la société en mieux.

Deuxièmement, je pense que certaines organisations se méfient de la puissance des chaînes de blocs. Elles la considèrent comme perturbatrice (c’est-à-dire mauvaise pour leurs activités) plutôt que transformatrice (bonne pour leurs activités).

La chaîne de magasins est une technologie puissante qui a le potentiel de transformer complètement la façon dont les entreprises fonctionnent, la façon dont nous faisons nos achats, nos opérations bancaires et même nos jeux en ligne. Elle rend notre expérience en ligne plus sûre, plus rapide et plus facile à utiliser.

Tout dépend de la façon dont vous la considérez. En fin de compte, la technologie arrive à maturité et les entreprises qui l’adoptent le plus rapidement seront les mieux placées pour exploiter son potentiel. Pensez-y d’une autre manière, en comparant le modèle commercial traditionnel et le modèle commercial du commerce électronique. Quels sont les détaillants qui dominent aujourd’hui le marché ? Et lesquels ont été les premiers à adopter la technologie du commerce électronique ? Lesquels n’existent plus ?

La chaîne d’approvisionnement est encore plus transformationnelle que cela. Le changement peut être déstabilisant. Le changement transformationnel peut être carrément effrayant. Mais il est certainement plus effrayant de penser que votre entreprise pourrait ne plus exister si vous résistez à l’inévitable changement qui s’annonce, et qui s’annonce rapidement ?

Où voyez-vous le plus grand potentiel pour le Canada?

Le potentiel pour le Canada est phénoménal, chaque marché pouvant bénéficier d’une transformation en chaîne. Le marché numéro un dans mon esprit est celui de l’immobilier et ce, pour trois raisons simples.

1.         La dette immobilière et les menaces qui pèsent sur l’économie canadienne

L’endettement des ménages canadiens atteint un niveau record, avec 2,28 billions de dollars canadiens en mars, soit une augmentation de 4,6 % par rapport au même mois l’année dernière. Les données de la Banque du Canada indiquent que cette accélération provient en grande partie de la croissance des prêts hypothécaires.

Les Canadiens connaissent un marché immobilier fort depuis très longtemps. Tout cela remonte à 2003. La question que beaucoup commencent à se poser est la suivante : sommes-nous sur le point de voir la bulle immobilière canadienne éclater ? L’immobilier ayant dépassé le secteur pétrolier comme premier contributeur à l’économie, un effondrement aurait des conséquences dévastatrices.

Les signes sont là. C’est une possibilité très réelle. Les mêmes grands investisseurs de Wall Street qui ont gagné des sommes importantes lorsque le marché américain des logements à risque s’est effondré en 2008 parient maintenant que les valeurs immobilières de Vancouver, de l’Ontario et d’autres villes canadiennes vont s’effondrer.

Le fait est que les Canadiens sont trop endettés et je m’inquiète pour l’avenir financier de nos concitoyens.

Je pense que Blockchain peut aider les Canadiens à réduire leur dette hypothécaire en créant un nouvel instrument financier appelé Digital Twin. Une réplique numérique de leur propriété et la négociation du “jumeau” sur une bourse financière réglementée. En débloquant des capitaux dans leurs propriétés sans augmenter leur dette. En fait, c’est tout le contraire. Un nouveau capital qui peut être utilisé pour réduire leur dette ou gérer les remboursements s’ils possèdent une propriété locative inoccupée.

Nous mettons en place le mécanisme nécessaire à cette fin par l’intermédiaire de Mozaic Markets, en partenariat avec les régulateurs financiers du Canada et du Royaume-Uni, afin de garantir la conformité aux normes mondiales les plus strictes pour protéger les utilisateurs de la plateforme.

Nous avons récemment entamé la première série d’invitations aux propriétaires à acheter un bon pour pouvoir accéder rapidement à la plateforme et bénéficier d’une réduction lors de son lancement en 2021. Les réactions ont été extrêmement positives jusqu’à présent, mais le besoin d’éducation sur la chaîne de blocs est très apparent et dans les six prochains mois, nous investirons dans l’éducation des propriétaires immobiliers qui expriment leur intérêt pour en savoir plus.

2. Éliminer le “lavage de la neige” et aider le gouvernement à réduire la fraude

Le lavage de la neige est un terme que nous utilisons ici au Canada pour décrire un type de blanchiment d’argent. L’argent qui entre illégalement dans l’économie canadienne et qui est nettoyé, aussi pur que la neige, passe donc inaperçu dans notre système financier.

La réputation mondiale du Canada en matière de gouvernance juridique et financière, associée à des liens commerciaux mondiaux solides, le rend naturellement attrayant pour les mauvais acteurs. Bien entendu, le Canada n’est pas le seul pays à être vulnérable aux menaces du blanchiment d’argent. Tous les marchés développés ont les mêmes préoccupations, que ce soit le Royaume-Uni, les États-Unis, la France, l’Allemagne, etc.

La chaîne d’approvisionnement peut aider les décideurs politiques, au niveau provincial et fédéral, à s’attaquer aux transactions immobilières malhonnêtes en assurant la transparence du processus d’achat/de vente de biens immobiliers et en renforçant le régime de propriété effective du Canada.

En imposant aux acheteurs et aux vendeurs l’obligation de réaliser des transactions liées à une chaîne d’approvisionnement, on introduirait pour la première fois une transparence des propriétaires réels à l’échelle nationale. Cela réduirait considérablement l’attrait de l’immobilier canadien pour les mauvais acteurs qui ne peuvent plus se cacher par l’anonymat. 

3. Transformer le processus d’achat d’une maison – réduire les coûts, le temps et la douleur

Le processus d’achat de maisons au Canada, comme dans la plupart des pays, est compliqué et repose sur un système archaïque, qui n’est plus adapté à son objectif. Les délais d’exécution sont longs, le manque de transparence, les processus inefficaces impliquant des étapes en double et de nombreux intermédiaires, le tout impliquant des coûts évitables.

En dépit du fait que la valeur des biens immobiliers, tant résidentiels que commerciaux, peut être difficile à évaluer aussi avec de nombreuses transactions privées. Les informations financières fiables, sûres et faciles d’accès sont rares.

Blockchain peut transformer le processus d’achat et de vente de biens immobiliers au-delà de toute reconnaissance en assurant la transparence tout au long de la chaîne de valeur et en partageant des informations auxquelles toutes les parties concernées peuvent faire confiance.

Grâce à une identité décentralisée, comme celle fournie par IDWorks, Distributed Ledger Technologies peut fournir un dossier immuable sur le développeur/l’entreprise de construction, l’historique et la santé et la sécurité d’un bâtiment. De même que l’enregistrement tout au long du processus de transaction, de l’offre à l’achèvement, ce qui améliore la sécurité, la fiabilité et, en fin de compte, la valeur des projets immobiliers. Tout en réduisant considérablement les coûts et les délais d’exécution grâce à la rationalisation des processus.

Quelles sont les prochaines étapes pour le Groupe 2030 au Canada ?

Le Groupe 2030 résout les problèmes du monde réel et, au Canada, nous nous efforçons de trouver des moyens d’aider les Canadiens sur le plan financier et de soutenir la croissance économique pour tous. Dans l’immédiat, nous nous efforçons d’aider à débloquer des capitaux dans l’immobilier qui peuvent être utilisés pour aider les Canadiens surchargés et exposés financièrement à se protéger d’une éventuelle crise immobilière.

Nous étudions également la manière dont nous pouvons contribuer à réduire la pauvreté car, compte tenu de la richesse et des ressources du Canada, un nombre disproportionné de Canadiens vivent dans la pauvreté. Plus précisément, parmi les peuples indigènes, une personne sur quatre, soit 25 %, vit dans la pauvreté, ce qui est choquant. C’est tout simplement inacceptable. Nous avons des idées sur la façon dont nous pensons que la chaîne de solidarité peut aider à débloquer une nouvelle source de revenus lucrative pour la communauté des Premières nations et nous espérons partager nos idées avec eux dans un avenir proche.

{"cart_token":"","hash":"","cart_data":""}